Un projet d’envergure : le Grand Paris Express

En 2 mots… Il s’en passe des choses dans le 9-3 !

Je vous présente aujourd’hui la Société du Grand Paris, entreprise publique créée par l’Etat et son projet du Grand Paris Express.

Le Grand Paris Express est issu d’un vaste débat public mené entre octobre 2010 et janvier 2011. Il a réuni plus de 15 000 personnes lors de 55 réunions publiques soumises à la concertation. Depuis mars 2017, l’ensemble du Grand Paris Express a été déclaré d’utilité publique. Depuis sa naissance, en 2010, la Société du Grand Paris est responsable de 200 km de nouvelles lignes automatiques de métro et de 68 gares conçues avec les plus grands architectes d’aujourd’hui. C’est le plus grand projet urbain en Europe et son coût est de 35 milliards d’euros, dont 7 milliards d’euros de provisions pour risque et aléas. Ce financement est sécurisé sur le long terme par l’Etat. Rentrons dans le vif du sujet : vous connaissez déjà les lignes franciliennes de métro: de la 1 à la 14. Et bien voici les lignes 15, 16, 17 et 18 !

Les premières ouvertures aux voyageurs des lignes se feront en 2024, pour se terminer en 2030. Elles relieront par exemple Rueil-Malmaison, Saint-Denis et Noisy-Champs.

L’événement

Samedi 20 octobre 2018 en soirée, je suis allée à Saint-Ouen pour participer à un événement de la Société du Grand Paris. Outre le fait qu’ils.elles ont offert des gilets de cheminots et un gigot à tous.tes les participant.e.s, j’ai pu discuter avec des acteurs.trices de ce projet.

Eiffage et son marché à 1,84 milliards d’euros

Mon premier entretien était avec deux salarié.e.s d’Eiffage, groupe de construction français qui exerce aujourd’hui dans de nombreux domaines des Travaux Publics : Construction, Infrastructures, Concessions et Energie. C’est cette entreprise qui a remporté l’appel à projet pour construire le tunnel. Ils.elles m’ont expliqué le concept des tunneliers. Un tunnelier est une machine permettant de creuser des tunnels à plus de 40 m sous terre.

Un exemple de tunnelier :

Chaque tunnelier du Grand Paris Express sera habité par environ 50 personnes qui œuvreront pour la bonne conception du tunnel. Le tunnelier possède une ventilation d’air frais afin que les personnes y travaillant ne soient pas en difficulté.Puis, il contient aussi une salle de contrôle et une « salle de survie » sans fenêtres où l’équipe se réunit en cas de catastrophe. Les salarié.e.s d’Eiffage m’ont ensuite expliqué que des voussoirs (des blocs de bétons) seraient posés au fur et à mesure sur les « murs » afin de constituer le tunnel. Le tunnelier creuse 20 m par jour sous terre. Enfin, la terre récoltée est stockée dans des exutoires (des grands bacs) que des camions ou des bateaux viennent récupérer selon la commodité géographique. Je leur ai posé une question :

« Mais comment savez-vous que c’est totalement sûr de creuser sous terre comme ça ? »

Ils.elles m’ont répondu que des capteurs seraient mis en place en surface pour sonder le sol et que des injections dans la terre d’une certaine substance dont je n’ai pas le nom seraient organisées, afin de rendre le projet plus viable.

Je me suis faite dessiner en direct !

Dans un deuxième temps, je suis allée au stand « créatif » des personnes s’occupant de la signalétique des gares du Grand Paris Express. Les deux illustratrices que j’ai rencontrées m’ont fait voyager. En effet, les nouvelles gares seront nettement différentes de celles qu’on connait déjà. Les dessinatrices m’ont conté ce qui pour elles était le concept de gare sensible : à la sortie des métros, vous pourrez voir des illustrations de ce qui est au-dessus de vos têtes. Par exemple, s’il y a un pont en sortant, un dessin de ce même pont sera présent sur la signalétique. Elles veulent remettre le concept de la ville au sein des lignes de métro et redorer le blason des villes d’une banlieue où tout le monde passe, mais où personne ne s’arrête.

Bon, vous l’avez compris, j’ai hâte. Et vous, vous en pensez-quoi ?

(publié précédemment sur Hexag’Online, journal français d’initiative Jeune)

Author: Sophie CALDAGUES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *